Ubuntu 13.10: no network after resuming from hibernation

UbuntuI followed the guidelines explained in this post to enable suspend and hibernate in Ubuntu 13.10. Resuming from suspend worked, including network devices. But somehow, after resuming from hibernation, the network devices did not.

This issue seems to be caused by bug #1184262. It is not related to the networking as such, but to power management. Network Manager does not get the signal that says the computer is now back up.

The workaround I found was to create a file named /etc/pm/sleep.d/10_resume_network containing

 #!/bin/sh
 #Tell Network Manager that resume was successful
case "$1" in
         thaw)
           /usr/bin/nmcli nm sleep false
          ;;
 esac

Then chmod 775 /etc/pm/sleep.d/10_resume_network

In effect, the script tells Network Manager that the computer has now come out of the sleep mode.

Update 20 April 2014: It seems the above is no more needed with Ubuntu 14.04

Modems VDSL: Belgacom choisit pour vous

A partir du 1er février 2014, Belgacom va vous pousser à l’achat d’un nouveau modem si vous n’utilisez pas une BBox-2 ou 3. Utilisateurs de Fritz Box, Zyxel, Thomson ou autres Cisco, préparez-vous à dégainer votre portefeuille.

handcuffs_2Lors la mise en service de son réseau VDSL2 en 2008, Belgacom avait obtenu du régulateur des télécommunications, l’IBPT, de n’autoriser qu’un seul modèle de modem, la célèbre BBox-2 (et son clone Sagem Webr@cer, utilisé par les concurrents), invoquant l’immaturité de la technologie et les risques d’incompatibilité inhérents aux différences entre appareils embarquant des technologies différentes (“chipsets”, en langage technique). La BBox-2, modèle d’entrée de gamme, castrée dans ses fonctionnalités, avait été conçue pour servir la stratégie commerciale de Belgacom. L’expérience pratique avait démontré que des modems de marques concurrentes, équipés de chipsets différents (Ikanos, Lantiq ou Broadcom) fonctionnaient sans problème. Les internautes frustrés par les nombreuses déficiences du modèle unique proposé par Belgacom disposaient donc d’alternatives, la plus populaire étant la Fritz!Box de AVM.   Read more »

Loi sur le stockage des échanges d’e-mail: Une loi qui loupe sa cible

emailLa Belgique ayant été pressée par la Commission européenne de transposer la directive 2006/24/CE sous peine d’amende pour retard, le texte suivant est proposé en urgence. Il étend aux e-mails le régime existant pour les appels téléphoniques, permettant de garder une trace des échanges, les fameuses “métadonnées” que Prism et autres systèmes de surveillance collectent. En pratique, ce sont les fichiers de connexions (log files) des serveurs d’e-mail.

L’objectif est louable. Comme toujours, pourait-on dire. Il doit permettre de pister des criminels, des terroristes, des pédophiles (j’ajoute ça parce que c’est toujours vendeur auprès des journalistes de RTL-TVi). Rien que des affreux, sales et méchants, chère madame Michu. Mais comme d’habitude, il faudrait se demander si les moyens sont bien adaptés à l’objectif, et si les effets collatéraux sur la protection de la vie privée ne sont pas disproportionnés.

Ce texte ne s’applique qu’aux opérateurs de télécoms ou aux entreprises qui offrent un service de courriel externe à leurs clients ou personnel.  Ce que le pouvoir politique n’a pas encore compris, c’est que l’Internet n’est pas le réseau téléphonique. L’Internet utilise une infrastructure décentralisée. Il est donc très facile d’envoyer et de recevoir des e-mails sans qu’ils ne transitent par l’infrastructure de courriel de votre FAI. Si vous hébergez vos e-mails personnels sur votre propre infrastructure, vous n’êtes donc pas concernés par la loi. On trouve des offres d’hébergement d’e-mail sur une plateforme privée pour moins de 20€ par an, nom de domaine compris. Les méchants, et ceux qui ont des choses à cacher, pourront donc se prémunir pour pas cher. Les gentils, qui n’ont rien à cacher mais qui ne veulent pas pour autant tout dévoiler, aussi.

Encore une loi qui loupe sa cible. Elle ne sera utile que pour identifier les plus nazes des criminels. Les vrais méchants, eux, savent comment se protéger. 99,9999999% des données collectées seront inutiles pour l’objectif recherché. Par contre, pour votre vie privée …

Pourquoi la SABAM se trompe de combat

La SABAM, société belge de collecte des droits d’auteur, a décidé d’intenter une action en justice contre quelques fournisseurs d’accès Internet (FAI) en Belgique. Elle est interpellante à plusieurs titres.

Cette action vise à obtenir une compensation pour les auteurs pour la distribution en ligne de contenus protégés par la propriété intellectuelle pour lesquels les droits d’auteurs n’auraient pas été acquittés. Notons que la SABAM réussi l’exploit de ne jamais utiliser les termes de “téléchargement illégal” ou “piratage” dans son communiqué, alors qu’il s’agit bien de cela. En effet, le communiqué évoque, pour s’en réjouir, les plates-formes de téléchargement légal, comme Deezer, iTunes et autres. Read more »

Where are the individuals, domain name holders, within ICANN ?

icann-thumbThe just published Whois Registrant Identification Study, Draft Report, is an interesting read. This study, conducted by NORC at the University of Chicago, uses Whois to classify entities that register domain names, including natural persons, legal persons, and Privacy/Proxy service providers.

One major finding in this study is that one third of domain name registrations are done by natural persons, i.e. individuals. As the study points out, these domains are more likely to be used for non-commercial purposes. Up to now, the common wisdom among the ICANN community was that the number of domain names registered for private use was, at best, marginal. Hence, the belief that they were not worth spending any resources on them on the policy side. Read more »