Modems VDSL: Belgacom choisit pour vous

A partir du 1er février 2014, Belgacom va vous pousser à l’achat d’un nouveau modem si vous n’utilisez pas une BBox-2 ou 3. Utilisateurs de Fritz Box, Zyxel, Thomson ou autres Cisco, préparez-vous à dégainer votre portefeuille.

handcuffs_2Lors la mise en service de son réseau VDSL2 en 2008, Belgacom avait obtenu du régulateur des télécommunications, l’IBPT, de n’autoriser qu’un seul modèle de modem, la célèbre BBox-2 (et son clone Sagem Webr@cer, utilisé par les concurrents), invoquant l’immaturité de la technologie et les risques d’incompatibilité inhérents aux différences entre appareils embarquant des technologies différentes (“chipsets”, en langage technique). La BBox-2, modèle d’entrée de gamme, castrée dans ses fonctionnalités, avait été conçue pour servir la stratégie commerciale de Belgacom. L’expérience pratique avait démontré que des modems de marques concurrentes, équipés de chipsets différents (Ikanos, Lantiq ou Broadcom) fonctionnaient sans problème. Les internautes frustrés par les nombreuses déficiences du modèle unique proposé par Belgacom disposaient donc d’alternatives, la plus populaire étant la Fritz!Box de AVM.  

La position de Belgacom devenant intenable, l’IBPT avait donc été contrainte d’entrouvrir la porte en 2011, Mais pas trop quand même. Afin d’être sûr que le consommateur ne reprenne la main en choisissant lui-même son équipement terminal, il fut décidé que seuls les opérateurs alternatifs pourraient demander la certification d’autres modems. La procédure de certification est complexe, coûteuse et accessible uniquement aux fournisseurs d’accès Internet. A titre d’illustration, le FAI EDPNet avait annoncé en octobre 2012 avoir demandé la certification d’un autre type de modem. Plus d’un an plus tard, la certification n’est toujours pas accordée. Le consommateur payeur n’a pas droit au chapitre. Que celui-ci vous convienne ou non, vous n’avez, officiellement du moins, pas d’autre choix que celui imposé par votre FAI.

A partir de février 2014, Belgacom déploiera la grande artillerie. Profitant du passage au “vectoring” (norme ITU-T G.993.5), elle entend remettre au goût du jour sa stratégie de contrôle de l’équipement terminal. L’opérateur nous confirme via son service de presse qu’une liste blanche d’appareils approuvés sera effectivement mise en place. Les clients utilisant des modems non certifiés verront les performances dégradées par Belgacom, quand bien même ils seraient conformes à la norme précitée et ne provoqueraient pas de perturbation. Un débit limité à 7,5 Mbit leur sera imposé.

Une manière comme une autre d’obliger le consommateur à acheter un équipement supplémentaire (la BBox-3, ou son clone O-BBox-3) dont il pourrait éventuellement se passer. Comme le modèle précédent, la BBox-3 est taillée sur mesure pour les services que Belgacom et les opérateurs alternatifs entendent vous offrir, en excluant les services qui pourraient leur nuire. Par exemple, la BBox-3 n’intègre plus un module VoIP, car Belgacom ne vend plus le service iTalk, et n’a surtout pas envie que le client  aille vers un opérateur VoIP concurrent. Un appareil dont le client ne sera d’ailleurs pas pleinement propriétaire même s’il paie le prix plein, puisque l’opérateur ne communiquera pas le mot de passe nécessaire à l’administration complète du modem. En droit, on appellerait ça un trouble de jouissance.

Belgacom nous confirme également qu’un jour le marché du modem VDSL sera ouvert. Elle peut difficilement dire autre chose: c’est un prescrit légal. Mais elle peut traîner des pieds. “Le libre choix du modem VDSL par l’utilisateur, comme c’est déjà le cas pour l’ADSL, pourra être une réalité dès le moment où le VDSL et le vectoring en particulier pourront être considérés comme matures en terme d’interopérabilité“, d’après Belgacom, qui ne donne pas de dateSoit le même discours que Belgacom tient depuis 5 ans. On peut légitimement se demander quelles sont les réelles motivations derrière ce choix de cadenasser le marché, dès lors que les arguments techniques sont infirmés par l’expérience, pour ce qui concerne le VDSL2 et aussi le vectoring, pour autant que les fabricants suivent la norme. Le fabricant des Fritz!Box, AVM, a d’ailleurs démontré que ses modems sont parfaitement compatibles avec l’équipement réseau de Belgacom.

Pour l’heure, seules deux entreprises empochent le pactole du modem VDSL en Belgique. Sagemcom (1+ millions de modems vendus en Belgique) et Technicolor ont encore de beaux jours devant elles, dans un marché où elles ne doivent se battre ni sur la qualité, ni sur les fonctionnalités , ni sur les prix, puisque qu’elles disposent d’un monopole de fait.

Belgacom affirme en outre ne pas être en violation des prescriptions de la directive européenne 2008/63/CE, permettant le libre choix de l’équipement terminal par l’utilisateur. Dans le même temps, Belgacom n’accepte de certifier que les modems que les opérateurs (et non les clients ou fabricants) soumettent, ce qui est une curieuse interprétation de la notion de liberté de choix. Notons que le cadre légal permet de toute manière à l’opérateur de déconnecter les équipements qui génèrent des perturbations sur son réseau, dès lors qu’elles sont démontrées. C’est le système dit de “liste noire”, tel qu’utilisé par KPN aux Pays-Bas. Mais il est vrai que nos voisins ont un régulateur des télécoms nettement moins accommodant avec l’opérateur historique.

Une démonstration de plus que l’innovation technologique peut être utilisée contre la liberté de choix du consommateur, mais aussi contre l’innovation, dans les équipements terminaux, en l’espèce. En invoquant des difficultés techniques plus ou moins fondées, Belgacom peut ainsi booster sa stratégie commerciale.

Contactés par nos soins, tant l’IBPT que le cabinet du ministre en charge de la protection des consommateurs n’ont pas jugé utile de réagir . 

Update 20 juin 2014:  AVM est parvenu à faire certfier le firmware pour sa Fritz!Box 7360 et la 7490.  Les mises à jour ultérieures tant pour les fonctionnalités que la sécurité restent néanmoins soumises à l’approbation de Belgacom, ce qui est préoccupant.

Leave a comment ?

15 Comments.

  1. Bonjour,

    Puis-je savoir quel a été le résultat de la plainte auprès du médiateur des télécoms?

    Ce problème reprends de l’importance vu l’apparition du firmware 6.30 non certifié. Il contient nombre de bugfix important mais n’est installable qu’au prix d’une connexion à 7 Mbits.. Et d’après AVM, des certifications futures ne sont pas en vue, étant donné les sommes exhaustives exigées par Belgacom, confirmé également par EDPNet.

  2. Une manière comme une autre d’obliger le consommateur à acheter un équipement supplémentaire (la BBox-3, ou son clone O-BBox-3) dont il pourrait éventuellement se passer. Comme le modèle précédent, la BBox-3 est taillée sur mesure pour les services que Belgacom et les opérateurs alternatifs entendent vous offrir, en excluant les services qui pourraient leur nuire. Par exemple, la BBox-3 n’intègre plus un module VoIP, car Belgacom ne vend plus le service iTalk, et n’a surtout pas envie que le client aille vers un opérateur VoIP concurrent. Un appareil dont le client ne sera d’ailleurs pas pleinement propriétaire même s’il paie le prix plein, puisque l’opérateur ne communiquera pas le mot de passe nécessaire à l’administration complète du modem. En droit, on appellerait ça un trouble de jouissance.

    Je crois qu’on peut dire que presque toutes les info de cette partie sont fausse …

    • Patrick Vande Walle

      Vous auriez pu argumenter vos propos. La seule information obsolète est qu’il existe désormais une BBox-3 incluant un client VoIP (la version Technicolor). Pour le reste, je confirme que le client n’a toujours pas le droit d’administrer complètement le modem, même s’i lui appartient.

  3. Bonsoir à tous,

    Depuis février, et comme tout le monde, j’ai été obligé de rebrancher ma vieille B-box 2 remisée au placard depuis plus de quatre ans ; et donc d’y brancher ma Fritz!Box 7390( 🙁 ). Pas de gros soucis, si ce n’est que les communications téléphoniques (VoIP) étaient interrompues de temps en temps. Depuis septembre, Belgacom (pardon Proximus) a remplacé la version 2 par la version 3 de son interface. Problème : la connexion avec le serveur VoIP ne se fait plus systématiquement, d’où une rupture de service ( 😥 ). Et aucun moyen de s’en apercevoir, si ce n’est que lorsqu’on téléphone et que l’on constate que tous les n° appelés sonnent occupés ! (ou de vérifier sur la page ad hoc de la Fritz!Box).

    J’ai pris contact avec Belgacom (pardon Proximus) pour les informer : il ne peuvent pas m’aider, puisque le service VoIP n’est pas fourni par Belgacom. Le reste du message est la langue de bois habituelle de notre ex RTT ! La 7390 est même traitée de “modem exotique” (Sic :!:).

    Je me suis donc résolu à acquérir la 7490, qui fonctionne impeccablement (comme la 7390), mais qui est reconnue par Belgacom (pardon Proximus).

    En fait, j’ai déjà dû attendre plusieurs années avant de pouvoir transférer mes lignes téléphoniques vers un autre opérateur (en conservant mes n° donc), malgré qu’il était – théoriquement – possible (selon la réglementation) de changer d’opérateur (de téléphonie fixe) comme pour les GSM.

    Et si je suis (revenu) chez Belgacom (pardon Proximus) pour ma connexion internet, c’est parce que Belgacom ne fait pas payer la “paire de cuivre” (raw cooper), contrairement à ses concurents (qui sont obligé de louer ce fil à Belgacom). J’ai donc plus pour le même prix. Parce que Belgacom est le propriétaire du réseau de câbles (téléphoniques). C’est ce qu’on appelle une situation de monopole historique.

    Peut-on dire qu’il y a une absence de volonté politique pour que cela change, ou qu’il y a une volonté politique pour que cela ne change pas ? Une chose est sure : Belgacom rapporte de l’argent … à l’état ! Il n’y a donc aucune raison pour que cela change !

  4. Patrick Vande Walle

    Pour ceux que cela intéresse, vous trouverez içi mes premières impressions sur la Fritz!Box 7490, certifiée pour le réseau Belgacom.

  5. Patrick Vande Walle

    Update 20 juin 2014: AVM est parvenu à faire certfier le firmware pour sa Fritz!Box 7360 ainsi que la 7490. Les mises à jour ultérieures tant pour les fonctionnalités que la sécurité restent néanmoins soumises à l’approbation de Belgacom, ce qui est préoccupant compte tenu des délais introduits par le processus.

    Merci à Philippe pour l’info.

    FRITZ!Box 7360 v1: ftp://ftp.avm.de/fritz.box/fritzbox.fon_wlan_7360_v1/firmware/belgium/
    FRITZ!Box 7360 v2: ftp://ftp.avm.de/fritz.box/fritzbox.fon_wlan_7360_v2/firmware/belgium/
    FRITZ!Box 7490: ftp://ftp.avm.de/fritz.box/fritzbox.7490/firmware/belgium/

  6. Tobias Jacobi

    My FritzBox 7390 international A/CH with firmware 06.06 cannot synchronise DSL at all since Belgacom switched my connection to VDSL2 Vectoring with 62,5 Mbps.

    So there is nothing I can do about?

    I am now using the B-Box3 as Modem, and the FritzBox 7390 as Router/WLAN/LAN/VoIP, but I have issues with the sipgate VoIP account, which cannot register from time to time unless I reboot that shitty B-Box 3. 🙁

  7. Message du service client d’EDPNET le 1/4/14 (J’espere que ce n’est pas une blague ..)

    L’horizon semble s’eclaicir pour la Fritz 7360…

    Cher client,

    Le modem FritzBox7360 sera bientôt certifié officiellement pour VDSL. Le modem Obox (Bbox3) est certifié pour VDSL, mais la téléphonie de type VoIP ne fonctionne pas correctement avec ce modem. En ce qui concerne votre modem Sagem, il sera upgradé bientôt automatiquement jusqu’à la version de firmware encore plus récente (07A ou 07C) pour être vectoring-friendly.

    Sincèrement,

    • Bonjour,

      Ceci confirme bien ce que je constate, la VoIP fonctionne moins bien lorsque la 7390 est branchée sur la BBox 2 ! Lorsque j’aurai un peu plus de temps, j’écrirai une lettre (courrier postal !!!) au service client de Belgacom (pardon Proximus !).

      Et plus il y aura de courriers, plus vite nous aurons gain de cause !

      L’espoir fait vivre.

      J-Marc

  8. J.Cl Ansselin

    Bien voilà, tout s’explique ! Merci pour cette analyse car chez EDPNET c’est Couche Bousue 🙁

  9. Bonsoir,

    Vous dites “Contactés par nos soins, tant l’IBPT que le cabinet du ministre en charge de la protection des consommateurs n’ont pas jugé utile de réagir . “

    Ne croyez-vous pas qu’une action “communautaire”, type “class-action”, pétition, ou autre … aurait plus de chance d’obtenir une réaction ? Ou alors une action individuelle, mais multipliée par plusieurs (un peu comme Amensty Internationnal, sur un autre niveau, bien entendu) ? A moins d’avoir un ami qui connait …

    • Patrick Vande Walle

      Je crois qu’il faut effectivement continuer à taper sur le clou, via tous les canaux possibles. Plus il y aura de réclamations, plus ce sera pris au sérieux. Pour les personnes intéressées, je suis prêt à envoyer par MP une copie de ma correspondance.
      J’ai actuellement une plainte en cours auprès du médiateur des télécoms, puisque EDPnet veut m’imposer l’achat d’un modem. J’y demande le prêt gratuit d’un modem compatible le temps que Belgacom ouvre son réseau à des modèles alternatifs.

      • Bonjour,

        Merci pour votre réponse. je suis intéréssé par une copie de votre courrier. Avez-vous tenté de contacter directement belgacom (parfois un contact direct permet de trouver une solution plus rapidement, je précise que je suis client chez eux et que j’ai reçu une Bbox 2 gratuite:???:) ?

  10. merci de votre message. j’ai pris la liberte de contacter test-achats en mentionnant le lien qui renvoie a votre document. je vous tiens au courant de la suite des evenements. tres cordialement. decebal bora

Leave a Comment


NOTE - You can use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>